Le chauffage au sol est un système de chauffage populaire mais qui peut tomber en panne. Cet article explore les causes courantes de dysfonctionnement des systèmes électriques et hydrauliques ainsi que les solutions possibles pour y remédier.

Les pannes courantes du chauffage au sol

chauffage au sol ne fonctionne pas
Les pannes de chauffage au sol, qu'elles soient d'origine électrique ou hydraulique, peuvent avoir diverses causes. Comprendre ces dysfonctionnements permet de mieux les diagnostiquer et d'y remédier efficacement. Voici un tour d'horizon des problèmes les plus fréquents rencontrés avec ces systèmes de chauffage.

Pannes courantes des planchers chauffants électriques

Les chauffages au sol électriques peuvent rencontrer plusieurs types de pannes :

Défaillance de la liaison froide

La liaison froide, qui relie le thermostat à la résistance chauffante, peut parfois ne plus établir la connexion entre les deux éléments. Il suffit alors de vérifier l'ajustement des fils et le passage du courant jusqu'au thermostat pour identifier le problème.

Dysfonctionnement entre la résistance et le thermostat

Un fil électrique défait ou dessoudé reliant la résistance au thermostat peut entraîner des périodes de fonctionnement alternées avec des périodes d'arrêt. La solution consiste simplement à ressouder le fil à l'étain.

Problème sur un câble électrique

Un seul câble électrique usé ou défectueux peut suffire à perturber le fonctionnement de l'ensemble du système. L'intervention d'un professionnel équipé d'une caméra infrarouge est alors nécessaire pour localiser précisément la panne.

Dysfonctionnements des chauffages au sol hydrauliques

Pour les planchers chauffants hydrauliques, les problèmes rencontrés sont généralement liés à un mauvais entretien de l'installation :

Pompe qui ne démarre pas

Lorsque le chauffage au sol a été éteint pendant une longue période, la pompe peut ne pas redémarrer. Il est déconseillé d'arrêter complètement le système, même en cas d'absence prolongée, car les frais de réparation seront supérieurs aux économies réalisées. Dans certains cas, déplacer le rotor de la pompe avec un tournevis peut suffire à la relancer.

Accumulation de boues, saletés et tartre

Un défaut d'entretien entraîne l'encrassement progressif des circuits. Une purge complète du système, par nettoyage physique (mélange air-eau) ou chimique (mélange eau-produits réactifs), doit être réalisée tous les 5 à 7 ans par un professionnel. Cette opération peut prendre jusqu'à 10 jours.

Panne de l'appareil de chauffage

En l'absence de boues ou de saletés, un dysfonctionnement de la chaudière ou du générateur de chaleur est à envisager. Seul un chauffagiste pourra diagnostiquer l'origine de la panne à l'aide d'outils spécifiques. Un plancher chauffant, électrique ou hydraulique, qui ne chauffe plus ou mal peut souffrir de divers dysfonctionnements. Un entretien régulier et l'intervention d'un professionnel en cas de panne permettront de rétablir rapidement le confort thermique de votre logement.

Entretien et prévention des dysfonctionnements

chauffage au sol ne fonctionne pas
Un système de chauffage au sol bien entretenu est la clé pour assurer son bon fonctionnement sur le long terme et éviter les pannes. L'entretien régulier permet de prévenir l'accumulation de boues, de saletés et de tartre qui peuvent entraîner des dysfonctionnements. Voici quelques bonnes pratiques à adopter pour maintenir votre chauffage au sol en parfait état.

Nettoyage et désembouage du circuit hydraulique

Pour les systèmes de chauffage au sol hydrauliques, il est essentiel de purger régulièrement l'intégralité du circuit afin d'éliminer les boues et le tartre qui s'accumulent au fil du temps. Deux méthodes sont possibles :
  • Le nettoyage physique : un mélange d'eau et d'air est propulsé à l'intérieur des conduits pour déloger les impuretés.
  • Le nettoyage chimique : un mélange d'eau et de produits chimiques réactifs est utilisé pour dissoudre et évacuer les dépôts.
Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser cette opération tous les 5 à 7 ans. Lors de la purge, si l'eau ressort rouge ou marron, c'est un signe qu'un désembouage complet est nécessaire.

Contrôle du PH de l'eau

En plus du nettoyage, il est important de vérifier régulièrement le PH de l'eau circulant dans le système. Un PH trop acide ou trop basique peut favoriser la corrosion des conduits et des éléments du circuit. Le chauffagiste s'assurera lors des inspections que le PH est maintenu à un niveau optimal, généralement entre 7 et 8,5.

Entretien préventif des systèmes électriques

Bien que moins sujets aux problèmes d'encrassement, les planchers chauffants électriques nécessitent également un entretien préventif. Il est conseillé de :
  • Vérifier régulièrement l'état des connexions et des câbles électriques pour détecter d'éventuels signes d'usure ou de surchauffe.
  • S'assurer que la section des conducteurs est suffisante pour éviter tout risque d'échauffement excessif.
  • Contrôler le bon fonctionnement des thermostats et des sondes de température.
En cas de doute ou de problème constaté, n'hésitez pas à faire intervenir un chauffagiste qualifié. Un entretien régulier et des réparations rapides permettront à votre chauffage au sol de fonctionner de manière optimale pendant de nombreuses années, tout en préservant votre confort et vos économies d'énergie.

Solutions et réparations des systèmes de chauffage au sol

chauffage au sol ne fonctionne pas
Lorsque votre chauffage au sol ne fonctionne plus correctement, il est important de pouvoir identifier la cause du problème et de trouver une solution rapidement. Que ce soit pour un système électrique ou hydraulique, certaines vérifications et réparations peuvent être effectuées par vous-même, tandis que d'autres nécessiteront l'intervention d'un professionnel.

Réparation d'un chauffage au sol électrique

Vérifier et réparer la liaison froide

La liaison froide est le câble qui relie le thermostat à la résistance chauffante. Si cette liaison est défectueuse, le courant ne circulera pas jusqu'au thermostat. Pour résoudre ce problème, il faut :
  1. Vérifier l'ajustement des fils et s'assurer que les connexions sont bien serrées.
  2. Tester la continuité du câble à l'aide d'un multimètre. Si le câble est endommagé, il devra être remplacé.

Ressouder les fils défectueux

Si vous constatez des périodes de fonctionnement altérées par des périodes de non-fonctionnement, il s'agit probablement d'un fil électrique défait ou dessoudé. Pour y remédier :
  1. Localisez le fil défectueux en inspectant minutieusement les connexions.
  2. Ressoudez le fil à l'étain en veillant à ce que la connexion soit solide et bien isolée.

Vérifier les câbles électriques

Un problème sur l'un des câbles électriques peut également être à l'origine d'un dysfonctionnement. Pour le vérifier :
  1. Inspectez visuellement les câbles à la recherche de dommages ou de coupures.
  2. Testez la continuité des câbles avec un multimètre. Si un câble est endommagé, il devra être remplacé par un professionnel.

Réparation d'un chauffage au sol hydraulique

Vérifier et redémarrer la pompe

Si la pompe ne démarre pas, cela peut être dû à une longue période d'inactivité. Pour la redémarrer :
  1. Localisez le petit trou à l'avant de la pompe.
  2. Insérez un tournevis dans ce trou et déplacez délicatement le rotor de la pompe.
  3. Remettez le système en marche et vérifiez son bon fonctionnement.

Faire appel à un chauffagiste professionnel

Si l'inspection ne révèle aucune accumulation de boues ou de saletés, il s'agit probablement d'un réel dysfonctionnement de votre plancher chauffant hydraulique. Dans ce cas, seul un chauffagiste professionnel pourra :
  • Trouver l'origine de la panne grâce à des outils spécifiques.
  • Effectuer les réparations nécessaires, comme le remplacement de pièces défectueuses ou la purge du système.
  • Vérifier et ajuster les niveaux de PH de l'eau pour prévenir de futurs problèmes.
En cas de panne de votre chauffage au sol, n'hésitez pas à effectuer les vérifications de base que vous pouvez réaliser vous-même. Cependant, si le problème persiste ou si vous n'êtes pas à l'aise avec les réparations, il est préférable de faire appel à un professionnel pour garantir une remise en état efficace et durable de votre système de chauffage.

Coût des réparations et alternatives de chauffage

chauffage au sol ne fonctionne pas
Lorsqu'un chauffage au sol tombe en panne, les coûts de réparation peuvent rapidement grimper, surtout s'il s'agit d'un système hydraulique. Il est important de bien comprendre les différents postes de dépenses et d'envisager des alternatives de chauffage en cas de panne prolongée.

Coûts de réparation des systèmes électriques

Pour un chauffage au sol électrique, les pannes sont souvent liées à des problèmes de câblage ou de résistances. Les coûts de réparation dépendent de l'ampleur des dégâts :
  • Remplacement d'un câble ou d'une résistance : entre 100€ et 300€
  • Réparation d'une liaison froide : environ 150€
  • Remplacement complet du système en cas de défaut majeur : à partir de 1500€
À ces coûts s'ajoutent les frais de main d'oeuvre du professionnel, comptez environ 50€ de l'heure. Un entretien régulier tous les 2-3 ans permet de prévenir les pannes, pour un budget d'environ 150€.

Coûts de réparation des systèmes hydrauliques

Les chauffages au sol hydrauliques nécessitent des interventions plus lourdes et coûteuses en cas de panne. Voici quelques exemples de tarifs :
  • Purge et nettoyage des circuits : entre 300€ et 800€ selon la surface
  • Remplacement d'un circulateur : environ 400€
  • Réparation d'une fuite : à partir de 500€, voire beaucoup plus si le sol doit être ouvert
  • Remplacement de tout ou partie du système : plusieurs milliers d'euros
L'entretien bisannuel est primordial et coûte en moyenne 200€. N'oubliez pas non plus l'entretien annuel de la chaudière (environ 150€) qui alimente le chauffage.

Alternatives de chauffage en cas de panne

Si votre chauffage au sol tombe en panne en plein hiver, vous devrez trouver rapidement une solution de remplacement le temps des réparations :

Radiateurs électriques

Pratiques et peu coûteux à l'achat (à partir de 50€), ils permettent de chauffer ponctuellement une pièce. Attention cependant à la consommation électrique qui peut vite s'envoler !

Poêles à bois ou à granulés

Plus onéreux à l'installation (1000€ minimum), ils offrent un très bon rendement pour chauffer une grande pièce ou une petite maison. Prévoyez un budget bois ou granulés, ainsi qu'un conduit de cheminée aux normes.

Chaudière d'appoint

Si votre logement est équipé de radiateurs en plus du chauffage au sol, une chaudière d'appoint (gaz, fioul) peut prendre le relais. Son installation représente un investissement important mais intéressant sur le long terme. La panne d'un chauffage au sol peut sérieusement peser sur votre budget, surtout s'il s'agit d'un système hydraulique complexe. Mieux vaut donc ne pas négliger l'entretien régulier, et étudier en amont des solutions de chauffage alternatives économiques et adaptées à votre logement.

L'essentiel à retenir sur les pannes du chauffage au sol

Pour résumer, les pannes du chauffage au sol peuvent avoir diverses origines comme un problème de liaison froide, des câbles défectueux, une accumulation de boues ou un dysfonctionnement de la pompe. Un entretien régulier s'avère crucial pour prévenir ces problèmes. En cas de panne, il existe des solutions allant du remplacement de pièces à la purge du système. Le coût peut varier selon la gravité et l'ampleur des réparations. Dans les cas extrêmes, il faudra envisager des alternatives temporaires comme les radiateurs.