Chauffage au sol

Le chauffage par le sol n’est qu’un des nombreux types de chauffage utilisant des panneaux radiants. Dans ces systèmes, la chaleur diffusée dans l’environnement provient de tuyaux placés derrière ces panneaux, dans lesquels l’eau chaude circule à basse température et est diffusée par rayonnement.

Dans le cas du chauffage au sol, les tuyaux passent juste sous la surface du sol, tandis que dans d’autres types, ils peuvent être installés derrière des panneaux muraux ou de plafond.

Le chauffage par le sol radiant connaît un certain succès dans le secteur de la construction de nouveaux bâtiments, mais il convient également aux rénovations ; en outre, il permet d’obtenir d’excellents résultats tant dans les environnements résidentiels, professionnels ou publics en général.

  • Le chauffage au sol électrique : un réseau de câbles chauffants comme des résistances électriques est installé sous le plancher et quadrille toute la pièce. Il est relié au réseau électrique de votre maison, tout comme les radiateurs standards. Une couche de plaque isolante est installée entre ces câbles et le revêtement du sol;
  • Le chauffage au sol hydraulique : placé entre la chape de béton et des panneaux isolants recouverts par votre carrelage ou votre parquet, un circuit de tubes permettent de faire circuler de l’eau chaude. Ce circuit doit être relié à une chaudière à gaz ou à une pompe à chaleur.

À quoi ressemble un système de chauffage par le sol

Pour créer un système de chauffage par le sol, il est nécessaire de poser un panneau isolant sur la dalle, avant les serpentins dans lesquels l’eau circule. Cette couche empêche la chaleur de se dissiper dans la partie inférieure du plancher et lui permet de rayonner vers le haut.

La chape à l’intérieur de laquelle les serpentins sont noyés agit comme un conducteur de la chaleur qui est lentement libérée dans l’environnement.

Le chauffage de l’eau circulant dans les tuyaux peut se faire à l’aide d’un générateur de chaleur de différents types : de la chaudière à gaz traditionnelle aux panneaux solaires thermiques, de la chaudière à biomasse à la pompe à chaleur.

Les circuits d’eau peuvent être divisés en zones, chacune d’entre elles ayant un collecteur de distribution. Ainsi, en équipant le système d’un thermostat approprié, il sera possible de régler des températures différentes pour les différentes pièces.

Tout type de plancher peut être placé au-dessus du système et, grâce à l’évolution technologique continue, aujourd’hui les épaisseurs nécessaires ont également été considérablement réduites.

Avantages du chauffage par le sol

Un système de chauffage au sol présente de nombreux avantages, le premier étant qu’il fonctionne parfaitement en combinaison avec l’utilisation d’énergie provenant de sources renouvelables.

L’avantage le plus évident, cependant, est celui de permettre une plus grande économie d’énergie, grâce au fonctionnement avec de l’eau chauffée à basse température : on parle de températures d’environ 35° contre 70° d’un système de chauffage par radiateurs traditionnel. Au total, vous pouvez économiser environ 15 à 20 %.

Le chauffage par le sol assure également un niveau élevé de confort d’habitation grâce au fait que la chaleur n’est pas diffusée par convection, mais par rayonnement, de sorte qu’aucune poussière ne se forme dans l’air, ce qui est particulièrement bénéfique pour les personnes souffrant d’allergies.

Un grand avantage est également obtenu d’un point de vue esthétique, car un système rayonnant donne une grande liberté architecturale et d’ameublement aux espaces, grâce à l’absence de corps de chauffe encombrants tels que les radiateurs ou les convecteurs.

Un système invisible

Étant situé sous le plancher, le chauffage au sol est totalement invisible. Un véritable atout esthétique qui facilite aussi l’aménagement des pièces, car aucun espace n’est bloqué par la présence d’un radiateur.

Une faible épaisseur au sol

Les professionnels améliorent en permanence leurs modèles de chauffage au sol pour leur permettre de s’adapter à tous les logements. On trouve aujourd’hui des chauffages au sol qui ont seulement quelques centimètres d’épaisseur et qui s’adaptent à tous les types de revêtements de sol, que ce soit du carrelage, du parquet, du lino, du PVC ou encore de la moquette.

Transformable en climatisation au sol l’été

Certains chauffages au sol sont réversibles. Ce type de plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique a une double fonction : chauffer votre logement en hiver et le rafraîchir en été. Pour cela, de l’eau froide est envoyée dans les tuyaux à la place de l’eau chaude dès que les températures montent. Une solution simple et économique qui peut remplacer la climatisation dans votre maison ou votre appartement.

Pourquoi choisir le chauffage par le sol ?

Une entreprise jeune et dynamique propose des systèmes de chauffage ou de refroidissement par le sol, mais aussi de chauffage mural ou par le plafond.

L’entreprise garantit ses clients :

  • Les systèmes sont conçus, par exemple, pour répondre aux exigences minimales d’isolation thermique et acoustique de la norme UNI EN 1264 pour les pièces situées en dessous.
  • Pour garantir la meilleure qualité, les systèmes de chauffage au sol sont certifiés par des institutions reconnues.
  • En outre, l’entreprise offre un service de conseil qualifié et une assistance technique spécialisée.

Certains des systèmes proposés sont conçus spécifiquement pour les travaux de rénovation. En effet, lorsque vous travaillez sur une construction existante, vous pouvez avoir à faire face à des problèmes tels que

Ces systèmes présentent des caractéristiques conçues pour surmonter ces difficultés, telles qu’une faible inertie thermique, une épaisseur réduite et la possibilité d’être posé à sec.

La société fournit également des applications spéciales pour des contextes particuliers, comme de grandes surfaces de bâtiments tels que des usines de production, des entrepôts et des hangars ou des applications spécifiquement conçues pour des installations sportives.

Les inconvénients du chauffage au sol

1. Il n’est pas adapté aux utilisations ponctuelles

Les chauffages au sol standards sont “à inertie”. En pratique, ils mettent quelques jours à chauffer et à faire monter la chaleur dans les pièces. Ce système de chauffage est donc peu adapté aux pièces ou aux bâtiments qui ne sont utilisés que de façon ponctuelle, ou assez rarement. Il existe aujourd’hui de nouveaux modèles de chauffage au sol dit “réactifs”, mais ils sont encore très peu répandus en France.

2. Plus difficile à mettre en place dans les logements anciens

Si vous souhaitez mettre en place un chauffage au sol dans un bâtiment ancien, il faut prendre en compte le fait que l’installation nécessite de rehausser le plancher. Il faudra donc peut-être faire des travaux supplémentaires, en réinstallant les portes par exemple.

3. L’entretien et la réparation sont plus complexes

Afin de s’assurer de son bon fonctionnement sur le long terme, il est nécessaire d’entretenir régulièrement son chauffage au sol. Pour cela, vous devez solliciter un chauffagiste professionnel tous les 2 à 3 ans, afin qu’il réalise un nettoyage intégral et une purge complète du système. Si votre chauffage tombe en panne ou a une fuite, il sera malheureusement sûrement nécessaire de retirer une partie du revêtement de sol pour accéder aux tuyaux, ce qui entraînera des travaux et des dépenses financières.

4. Un prix plus élevé que pour un chauffage classique

S’il permet de faire des économies sur le long terme, le chauffage au sol a un coût d’achat et d’installation plus élevé que d’autres types de chauffage, d’autant plus que la pose doit obligatoirement être faite par un professionnel.

Comment faire la modernisation des pompes à chaleur ?
Les radiateurs électriques pour un chauffage rapide