Pose de parquet sur un sol existant

L’un des travaux les plus invasifs lors d’une rénovation consiste à changer le sol, ce qui implique la démolition de l’ancien sol, l’élimination des gravats et la construction du nouveau revêtement.

Il n’est donc pas surprenant que de nombreux propriétaires tentent de recourir à une solution “alternative”, moins impactante : la pose d’un nouveau sol plus moderne sur l’ancien existant.

Parmi les interventions possibles, pouvez-vous envisager de coller un parquet sur un sol en céramique ? La réponse est oui, mais un certain nombre de précautions doivent être prises pour éviter les erreurs.

Évaluer l’état du carrelage. 

La première étape de l’intervention consiste à évaluer l’état du sol existant. Les sols les plus courants dans les maisons italiennes sont ceux en céramique, parmi lesquels il faut considérer les surfaces réalisées avec différents types de matériaux tels que le grès cérame, la monocuisson, la terre cuite.

Chacun d’entre eux présente des caractéristiques différentes : l’émail peut être plus ou moins pénétré, la surface plus ou moins polie ou rugueuse. Après avoir analysé le type de surface sur laquelle le parquet doit être collé, d’autres évaluations doivent être effectuées, similaires à celles effectuées lorsqu’une chape doit être réalisée.

En particulier, l’état de la chape sous le plancher doit être pris en compte pour vérifier s’il y a un pare-vapeur et exclure la présence de suintements.

Si la pièce chauffée dans laquelle le sol est posé est placée sur une pièce froide (type porche ouvert), le sol doit être correctement isolé pour éviter la formation de condensation interstitielle ou superficielle qui endommagerait le bois.

Quelle pose pour le parquet : collée ou flottante?

Sur la base des résultats des analyses décrites ci-dessus, l’installateur décidera s’il utilisera la pose collée ou la pose flottante.

Pose collée: 

La pose collée suppose que le sol préexistant est en parfait état. Mais qu’est-ce que cela signifie? Les carreaux doivent être bien collés à la chape et cohérents avec elle, ils n’ont donc pas tendance à se soulever ou à tomber.

S’il y a plus de tuiles dans ces conditions, il faut les enlever et raser les espaces restants. Si des traces ont été faites pour passer les implants, la présence d’humidité doit être évaluée à l’aide d’un hygromètre.

Une fois ces aspects évalués, un promoteur d’adhérence est étalé sur toute la surface. Il s’agit d’un produit de collage nécessaire pour coller du parquet sur des carreaux de céramique.

Dans certains cas, avant d’appliquer le promoteur, il est nécessaire d’abraser la surface avec une machine à clous diamantés, ce qui est nécessaire pour rendre la surface plus rugueuse et améliorer l’adhérence de la colle.

Pose flottante: 

Si le support n’est pas en parfait état, il vaut mieux éviter le collage et se tourner plutôt vers la pose flottante, en se rappelant toutefois que celle-ci nécessite des joints de dilatation.

Dans le cas d’une installation flottante, les planches de bois sont simplement posées sur le sol existant, ce qui donne un effet de “flottement” ou “d’immobilisation”.

Les planches sont reliées entre elles par emboîtement (avec l’installation à clic autobloquant) ou avec de la colle vinylique, si elles ont des joints mâles et femelles. Le parquet doit être placé sur un matelas spécial pour assurer une isolation acoustique adéquate et éviter l’effet désagréable des bruits de pas.

Bien nettoyer un parquet avec des produits naturels: 

Le parquet naturel est apprécié pour son élégance à condition d’être bien entretenu. Les saletés peuvent se glisser dans les interstices et le bois peut gonfler avec l’humidité. Le parquet peut être glissant avec un mauvais produit. Aussi, pour préserver la propreté et l’éclat du parquet, quelques astuces et produits naturels efficaces.

Le dépoussiérage du parquet: 

Le nettoyage régulier du parquet permet de préserver sa brillance au fil des années. Avant de penser aux différents produits d’entretien, il est primordial de commencer par le balayage du parquet afin d’enlever la poussière. Pour un résultat optimal, il est conseillé d’utiliser un linge doux. S’il y a des tâches à enlever, le linge peut être légèrement humidifié. Il faut faire attention étant donné que l’excès d’humidité fait gonfler le bois. Passée cette étape, le choix du produit d’entretien adéquat est nécessaire.

Utiliser du vinaigre blanc pour laver son parquet. 

En ce qui concerne les produits naturels pour le parquet, le vinaigre blanc est le nettoyant par excellence. Pour bien l’utiliser, il est recommandé de mélanger:

  • 1 verre de vinaigre blanc. 
  • ½ verre de bicarbonate de soude. 
  • 5 cuillerées à soupe d’eau.

Il suffit d’humidifier légèrement la serpillière avec ce mélange avant de le passer sur le parquet pour venir à bout de toutes les tâches. Ce produit redonne sa brillance au parquet séché.

Se servir du savon noir pour nettoyer le parquet. 

Si le parquet est ciré, il est préférable d’utiliser du savon noir. Pour ce faire, il suffit d’additionner:

  • 1 litre d’eau. 
  • 1 bouchon de savon noir liquide.

Ce mélange sert à humecter la serpillière. Laisser le parquet sécher après le nettoyage. Toutes les taches disparaissent en un rien de temps. Pour terminer le traitement, passer une nouvelle couche de cire sur le parquet pour le rendre plus brillant.

Qu’en est-il des parquets vernis?

Les parquets vernis nécessitent un soin particulier pour préserver leur propreté. Un mélange de vinaigre blanc, de savon noir et d’eau est nécessaire. Le principe d’utilisation reste le même afin de redonner plus de brillance au parquet.

Utiliser la menthe de pouliot

Cette variante de menthe très embaumée et aux multiples vertus est la base d’une huile essentielle très efficace pour éradiquer les puces. Ces insectes ont tendance à se faufiler dans les interstices des parquets. Pour éviter de recourir aux insecticides chimiques, il est conseillé de rajouter cette huile essentielle aux différents mélanges utilisés pour le nettoyage du sol. Son effluve mentholé est efficace pour faire fuir les parasites.

L’huile de lin et la térébenthine pour préserver le parquet. 

Depuis toujours, l’association de l’huile de lin et de l’essence de térébenthine permet de fabriquer un produit efficace pour prévenir le vieillissement du parquet naturel. Pour obtenir un résultat optimal, un traitement d’une durée de 7 jours est nécessaire avec le déplacement de tous les meubles. Lorsque le dépoussiérage est effectué, le mélange est à appliquer en trois temps:

  • Dans un premier temps, appliquer un mélange de 1/2 d’huile de lin et de 1/2 d’essence de térébenthine. 
  • Dans un deuxième temps, appliquer un mélange de 2/3 d’huile de lin et de 1/3 d’essence de térébenthine. 
  • Appliquer de l’huile de lin pure.

Il est primordial de laisser passer 48 heures entre chaque application. Grâce à cette méthode, le parquet est comme neuf.

La terre de Sommières et le talc pour entretenir le parquet. 

La terre de Sommières est une poussière naturelle issue d’une pierre en argile connue pour ses qualités hydrophiles. Pour l’utiliser efficacement, il faut la répartir sur un parquet ciré. Après quelques heures, même les taches de graisse les plus récalcitrantes sont éradiquées. Avant de nettoyer les résidus, laisser reposer pendant de nombreuses heures.

Concernant les parquets vitrifiés, ils ont tendance à grincer. Le remède à ce problème est le talc. Aspirer les saletés dans les interstices pour commencer et si besoin les retirer avec une brosse et un couteau. Ensuite, répandre le talc dans les jointures. Pour que la poudre pénètre bien dans les interstices, la technique est de sautiller en douceur. Après ce traitement, les grincements gênants disparaissent.

Laver le parquet avec des huiles essentielles. 

Pour nettoyer tous les types de parquets, une autre association de produit naturel mérite également d’être essayée:

  • 250 ml de vinaigre blanc. 
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. 
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande fine.

Ce mélange est très efficace grâce aux qualités anticalcaires et désinfectantes du vinaigre blanc et aux propriétés antifongiques, virocides et antibactériennes de l’huile essentielle d’arbre à thé et de la lavande fine. Après avoir bien mélangé ces produits dans une bouteille de 1littre, ajouter de l’eau pour remplir cette dernière. Ce produit peut être conservé. Il suffit d’un verre du produit par seau d’eau chaude pour venir à bout de toutes les saletés et taches qui ternissent le parquet.

La cire naturelle: une astuce simple. 

Il est tout à fait possible de fabriquer sa propre cire en mélangeant:

  • 1 cuillère à café d’huile d’olive. 
  • ¼ de tasse de jus de citron frais ou de vinaigre.

Tout d’abord, mélanger les ingrédients avant de verser et de remuer le mélange dans un contenant hermétique. Le résultat est une cire naturelle et économique. Pour l’appliquer, il est recommandé d’utiliser un linge doux. Pour rendre la cire plus satinée, utiliser de l’huile d’olive extra-vierge.

Le parquet peint, le parquet stratifié et le parquet huilé. 

Le parquet peint nécessite lui aussi un soin particulier. Pour enlever les taches qui se fixent dessus, utiliser un linge doux humidifié avec de l’eau savonneuse. Sinon, utiliser une éponge imprégnée de pierre d’argile ou tout simplement une ou deux moitiés de pomme de terre. Appliquer de la cire d’abeille avec un pinceau large ou utiliser une serpillière imbibée de quelques gouttes d’huile de lin pour permettre au parquet de conserver son éclat.

Pour le parquet stratifié, le ponçage est pratiquement interdit étant donné qu’il n’est pas en bois. Pour le nettoyer, passer une serpillière légèrement humidifiée est nécessaire et laisser sécher. En revanche, pour enlever les taches, un coton imprégné d’alcool à 90 °C est efficace.

Le nettoyage du parquet huilé nécessite un balai en microfibre sec. Pour retirer les taches, la liquide vaisselle est le produit le plus communément utilisé, mais pour les plus résistantes, rien ne vaut l’huile de lin.

Installer des fenêtres de toit
Cinq applications de bricolage qui vous facilitent la vie !