Plantes d’appartement : Comment en prendre soin pour profiter de la verdure ?

La présence de plantes dans un environnement domestique est un élément fondamental, même pour ceux qui n’ont pas de jardin.

Il est agréable de s’entourer de plantes, même dans la maison, car la verdure met en valeur chaque environnement, le rend plus complet et encore plus élégant.

Les plantes purifient également l’air.

Gardez les plantes en bonne santé

Le problème, cependant, est de les garder en bonne santé et luxuriants à tout moment.

Pour ce faire, il faut les entourer des soins appropriés et constants dont ils ont besoin et leur garantir le bon confort grâce à un équilibre dosé entre l’eau, la lumière et la chaleur.

Une plante ne peut pas vivre sans la bonne quantité de lumière.

Vous pouvez remarquer le manque de lumière, car les plantes ont tendance à jaunir leurs feuilles et à étirer leurs tiges vers le haut.

Donc si vous avez des plantes dans la maison, placez-les toujours près des fenêtres, surtout celles qui donnent sur l’est.

En hiver, en particulier, ne les éloignez pas de plus d’un mètre et demi de la fenêtre afin qu’ils puissent profiter de la lumière naturelle pendant le plus grand nombre d’heures possible.

En tout cas, la lumière artificielle des lampes est également saine pour les plantes d’intérieur.

La poussière peut également entraver le bon passage de la lumière, alors n’oubliez pas de dépoussiérer les feuilles régulièrement.

Mais n’exagérez pas dans le sens inverse : La lumière directe du soleil peut brûler les feuilles. Si cela s’est déjà produit, éliminez les plus secs.

Les facteurs climatiques sont tout aussi importants

Les plantes d’appartement s’adaptent généralement bien à la température intérieure.

Cependant, il est bon de veiller à ce qu’il n’y ait pas trop de chaleur et surtout de ne pas les placer près des radiateurs, sinon ils risquent de se dessécher.

De même, il faut éviter les courants d’air afin qu’ils ne subissent pas de chocs thermiques.

En été, les plantes peuvent être déplacées dans le jardin ou sur le balcon, à l’exception des petites plantes fragiles.

La température idéale pour une plante est de 20°C, même si beaucoup résistent bien même à 15-18°C.

La plupart d’entre eux peuvent supporter des surplombs de 2 à 3 degrés pendant la journée.

Pour garder la température sous contrôle, vous devez disposer d’un thermostat pour votre système de chauffage.

Le taux d’humidité idéal pour de nombreuses plantes d’intérieur se situe entre 70 et 90 %.

Si la plante n’a pas la bonne humidité, elle pousse plus lentement, le bord des feuilles devient sombre et a tendance à tomber avec le temps.

Ce niveau est naturellement trop élevé pour une maison.

Ainsi, pour s’assurer que les plantes ont le bon niveau d’humidité, placez-les près d’un humidificateur, ou placez des boules d’argile trempées dans l’eau dans les soucoupes.

La chaleur va s’évaporer, créant un environnement humide idéal autour de la plante.

De plus, s’il fait chaud ou si la température dépasse 20 degrés, vaporisez les feuilles avec un spray, en insistant notamment sur l’envers.

Réussir l’arrosage de ses plantes

La fréquence d’arrosage varie en fonction de l’espèce de plante, de la température et de l’humidité dans la maison.

Toutefois, il existe des règles générales qui peuvent être suivies.

Vous préférez les pots en terre cuite aux pots en plastique car ils permettent aux plantes de mieux respirer et de retenir l’humidité plus longtemps, ce qui vous permet d’arroser moins souvent.

N’exagérez pas avec l’eau, car les plantes tolèrent mieux les périodes sèches que les fortes pluies.

Habituellement, une plante avec un tronc peut être arrosée également tous les 15 jours, les autres, au contraire, nécessitent un arrosage hebdomadaire.

Utilisez toujours de l’eau non calcaire et videz la soucoupe une heure après l’arrosage.

Il y a aussi d’autres petites attentions à garder pendant l’année pour que les plantes d’intérieur soient toujours luxuriantes.

Dans les mois de mars à septembre, par exemple, utilisez des engrais en respectant les doses indiquées sur l’emballage.

Comment et quand rempoter ses plantes ? 

Dans certains cas, la plante peut nécessiter un rempotage. Cela se produit si :

– les racines sont trop développées

– la plante ne fleurit pas assez

– la plante pousse trop lentement.

L’opération doit être effectuée à la fin de l’hiver, avant la floraison, en choisissant un vase d’un diamètre supérieur d’au moins 2 à 3 centimètres.

Si la plante a des branches mortes, des fleurs fanées ou des feuilles abîmées, éliminez-les à l’aide de cisailles.

Une maison plus belle avec les coussins décoratifs !
Portes coulissantes : portes coulissantes rétractables et portes coulissantes à paroi extérieure