Comment choisir un compteur Geiger ?

Les compteurs Geiger sont des appareils à la portée de tous qui peuvent être utilisés pour mesurer le niveau de rayonnement ionisant d’un objet spécifique ou émis dans une zone spécifique. Il utilise un tube Geiger-Muller qui est capable de répondre aux trois principaux types de rayonnements ionisants alpha, bêta et gamma mais à des degrés différents selon le type de tube choisi.

Ainsi, un compteur Geiger est un moyen relativement peu coûteux de mesurer différents types de radiations. Comme de plus en plus de gens veulent savoir quel type de rayonnement il y a dans la région où ils vivent ou qu’ils visitent, les compteurs Geiger sont devenus beaucoup plus populaires ces dernières années et le marché est très diversifié, de sorte que la bonne décision d’achat peut être difficile.

Les raisons pour lesquelles les gens achètent un compteur Geiger sont multiples : pour vérifier les niveaux de radiation dans leur environnement, leur maison, leur nourriture, leur eau et leurs alentours ; pour toute personne vivant à proximité d’une centrale nucléaire ou dans des zones où la pollution radioactive est suspecte ; en préparation d’un accident ou d’une urgence nucléaire ; à la recherche de minerais d’uranium ou de matières radioactives : roches, vieilles horloges, etc.

Si vous faites une recherche sur Internet, vous trouverez de nombreux produits utiles et intéressants qui peuvent être classés selon leurs caractéristiques et selon leur fiabilité et leur commodité. Ce genre d’investissement peut être coûteux et, si vous n’êtes pas conscient de certains aspects, vous risquez de vous retrouver avec un détecteur de radiations peu fiable qui ne vaut tout simplement pas son prix.

Aspects à prendre en compte pour choisir le bon détecteur

1 – Utilisation spécifique

Comme pour les autres produits que vous souhaitez acheter, une question importante à se poser est : pourquoi ai-je besoin d’un compteur Geiger ? Vous êtes un amateur ou simplement à des fins éducatives ? Cela a-t-il un rapport avec votre travail ou, pour une raison quelconque, êtes-vous préoccupé par la radioactivité dans votre région ? Le choix de la meilleure solution de détection des radiations est lié à cette réponse.

2 – Capteur de détection

Le capteur de détection peut généralement être un tube Geiger-Muller standard ou un tube dit “en crêpe”, qui est très similaire mais qui a une forme différente. Lorsque vous choisissez un compteur, vous devez vérifier le type de tuyau, car il a un certain degré de pertinence. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre article sur le compteur Geiger. Le tube à crêpes détecte mieux les rayonnements bêta et gamma, alors qu’il n’est pas aussi fiable pour les rayonnements alpha.

3 – Type de rayonnement

Vous pouvez être intéressé par la révélation de rayons X ou de rayons gamma (c’est-à-dire de photons ou de rayonnements électromagnétiques de haute énergie) ou de rayonnements bêta moins pénétrants (électrons ou positrons) ou encore de rayonnements alpha encore moins pénétrants (noyaux d’atomes d’hélium). Le rayonnement alpha a donc une incidence sur la possibilité d’ingérer ou d’inhaler les matières radioactives qui l’émettent : par exemple, le radium, le polonium, etc. Le gamma, en revanche, est toujours intéressant. Même avec 100 euros, vous pouvez acheter un Geiger bon marché avec une bonne sensibilité gamma.

4 – Prix du détecteur

Les tubes Geiger bon marché ne détectent généralement que les rayonnements bêta et gamma (et les rayons X), mais pas les rayonnements alpha. Ainsi, si votre compteur Geiger utilise un de ces tubes, il est aveugle à toutes les radiations de particules alpha. Au lieu de cela, les tubes Geiger plus chers (et plus fragiles) ont une fine fenêtre de mica qui permet aux particules alpha de pénétrer à l’intérieur du tube GM et d’ioniser le gaz pour la détection. La plupart des compteurs Geiger de laboratoire utilisent ce tube, qui permet de mesurer le rayonnement total.

5 – Comptoirs neufs ou d’occasion

Des sites comme eBay et, en général, Internet sont des lieux où l’on peut trouver des compteurs Geiger usagés ou de vieux détecteurs vendus comme surplus de matériel, certains datant même de l’après-guerre. Ces instruments sont conçus pour être utilisés dans un champ de rayonnement élevé. De plus, vous ne pouvez pas savoir si elles ont été calibrées avec précision et si elles sont toujours en bon état de fonctionnement. Les compteurs Geiger actuels sont beaucoup plus sensibles et mesurent les radiations en millirads.

6 – Compteurs analogiques et numériques

Il existe deux types de base de compteurs Geiger : analogique (c’est-à-dire équipé d’un indicateur à aiguille) et numérique (c’est-à-dire équipé d’un affichage numérique moderne). Le compteur Geiger numérique est généralement plus précis car il est possible d’obtenir un compte exact des particules radioactives détectées. Les compteurs analogiques, en revanche, ne fournissent pas les données de comptage des particules mesurées. Choisissez un modèle qui dispose d’un écran clair et lumineux à lire pour un contrôle efficace des données.

7 – Précision des mesures

Bien que de nombreux vendeurs de compteurs Geiger prétendent que leur compteur Geiger est très précis, ce n’est tout simplement pas vrai. Prétendre qu’un compteur Geiger est calibré n’est pas la preuve que le compteur Geiger a une précision de 1 %, 5 %, 10 % ou 20 %. Une certification délivrée par une tierce partie, comme le NRC américain, est importante, et est généralement mise en évidence par le fabricant. Sinon, le compteur Geiger n’est probablement pas assez précis pour passer la certification du NRC.

8 – Détecteurs avec tube intérieur ou extérieur

Dans de nombreux compteurs Geiger, le tube Geiger-Mueller est situé à l’intérieur du boîtier de l’instrument lui-même, ce qui permet de l’utiliser d’une seule main, laissant l’autre main libre. Dans d’autres modèles, le tube est situé à l’extérieur du boîtier, à l’extrémité d’une sonde ou d’une tige et est relié à l’instrument par un câble. Ce type d’instrument est plus adapté pour “sonder” les niveaux de radiation dans des endroits étroits. Il est plus facile de déplacer une sonde pour vérifier la présence de radiation.

9 – Mode de lecture analogique

Le compteur Geiger mesure les niveaux de radiation de différentes manières. Les compteurs analogiques peuvent fournir une lecture en nombre de compteurs par minute (CPM) et leur niveau de rayonnement équivalent (par exemple, sur l’échelle la plus sensible, un comptage de 500 CPM pourrait être équivalent à un niveau de rayonnement de 0,5 mR/heure, ou un niveau différent : cela dépend du type de rayonnement détecté). Certains modèles analogiques sont dotés d’un commutateur 10X et 100X pour sélectionner la plage de lecture, généralement en mR/heure.

10 – Affichage numérique et unités de mesure

L’affichage numérique fournit un comptage précis et exact des particules radioactives détectées lors de la mesure du CPS ou du CPM et de leur niveau de rayonnement équivalent, généralement une moyenne actuelle des dernières secondes (cela peut être constaté par le fait que les données affichées ne changent pas instantanément). L’affichage numérique permet aussi généralement de passer des mesures en unités mR/hr aux mesures en mSv/h, parfois plus utiles pour la comparaison avec des valeurs de référence, en appuyant simplement sur un bouton.

11 – Sensibilité

La sensibilité d’un Geiger peut être ajustée en tournant le bouton de sensibilité jusqu’à ce que l’aiguille pointe vers la partie principale de l’échelle. Si la radioactivité est forte, le compteur se met hors échelle ; s’il est trop faible, il affiche un nombre trop petit pour être lu avec précision. Les modèles numériques peuvent également être dotés d’un bouton de sensibilité, ou s’ajuster automatiquement. Le compteur peut avoir un voyant de “surcharge” qui indique que le rayonnement est trop fort pour l’échelle réglée.

12 – Plage de mesure

La portée de votre compteur Geiger vous indique la quantité de radiations que vous pouvez mesurer. En général, les compteurs Geiger analogiques vont de 1 à 100 mR/h. Bien que certains puissent atteindre jusqu’à 500 mR/heure. Avec les compteurs Geiger numériques, la plage typique se situe entre 1 et 200 mR/h. Cependant, il existe des modèles allant de 1 à 1000 mR/heure et dont la précision est certifiée par le CNRC. Un bon compteur doit avoir une portée suffisamment grande pour ne pas entrer en saturation si le rayonnement est fort.

13 – Enregistrement des données et logiciels

Le compteur Geiger a-t-il la capacité d’enregistrer des données en s’interfaçant avec un ordinateur ? Et dispose-t-elle d’un logiciel pour cartographier les données ou les radiations détectées ? L’interface avec un PC ou un routeur est importante si vous souhaitez faire partie d’un réseau de collecte de données en collaboration. Le logiciel de surveillance des radiations vous permet de surveiller la radioactivité pendant de longues périodes, d’enregistrer les données sur les radiations dans des fichiers et d’y accéder par le biais d’autres programmes tels qu’Excel.

14 – Détecteurs éducatifs et de bricolage

Les tubes Geiger bon marché qui ont une sortie à impulsions peuvent être numérisés, par exemple avec une carte Arduino qui peut également les relier à un PC. Le tube Geiger émet une impulsion pour chaque particule radioactive détectée, de sorte que les comptages CPS ou CPM fournis par le système seront exacts. Cependant, la conversion pour le calcul de la dose peut ne pas être exacte, car les différents tubes Geiger ont des réponses différentes aux rayonnements. D’autre part, on ne peut pas trop demander aux capteurs super bon marché. Trouvez ici quelques kits compatibles avec Arduino.

15 – Facilité d’utilisation et garantie

Avoir un grand compteur Geiger difficile à utiliser n’est pas une bonne chose, du moins pour la plupart des gens. Certains compteurs Geiger utilisent une seule pression sur le bouton pour faire tourner les options du menu afin de sélectionner différents modes et gammes. Cependant, beaucoup de gens trouvent ce type de sélection de menu un peu frustrant, tout comme les interrupteurs à membrane. La garantie standard de Geiger est d’un an pour les pièces et la main d’œuvre pour tout défaut de fabrication.

Comment cliver une fibre ?
Toutes les colles ne sont pas les mêmes