Comment fonctionne une ventilation mécanique contrôlée.

 a ventilation de votre habitation permet de renouveler l’air que vous avez à l’intérieur .

C’est une obligation légale imposée par un arrêté à tous les logements neufs construits depuis 1982.

La ventilation peut se faire soit de façon naturelle, soit de façon mécanique.

Aujourd’hui l’air présent dans les logements est renouvelé par une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Pourquoi utiliser une VMC pour renouveler l’air intérieur.

Le renouvèlement de l’air dans votre intérieur est indispensable pour votre confort et votre bien-être.

L’air présent dans votre habitation contient de l’humidité et cette humidité va se répandre sous forme de vapeur d’eau.

La vapeur d’eau provient de votre de corps lorsque vous respirez ou de votre transpiration. Votre corps peux dégager de 0.5 à 1.5 litre d’eau par jour.

De la vapeur d’eau est aussi produite lorsque vous utilisez des équipements électroménagers comme votre sèche-linge, votre machine à laver, votre lave vaisselle ou encore quand vous cuisinez.

Toute l’humidité présente peut avoir un impact sur votre santé et favoriser le risque d’allergie. De plus l’humidité peut produire des moisissures dans votre habitation.

La ventilation permet également d’évacuer les odeurs présentes dans votre logement et aussi d’apporter un air plus sain. Des recherches ont prouvé que l’air intérieur peux être plus pollué que l’air extérieur.

Le fonctionnement d’une VMC.

Le principe de fonctionnement d’une VMC est simple.

L’air extérieur va pénétrer dans votre logement par des entrées d’air qui sont fixées sur vos fenêtres dans des pièces comme votre salon-séjour, votre bureau ou encore vos chambres.

L’air va ensuite circuler dans votre maison pour être évacué.

L’évacuation se fait par des extracteurs dans des pièces ou l’humidité et les mauvaises odeurs sont les plus présentes comme votre cuisine, vos toilettes ou votre salle de bain.

Les différents types de VMC.

Tous les systèmes de ventilation forcent l’air à entrer dans votre logement. Cependant vous trouverez plusieurs type de VMC.

La VMC simple flux :

C’est le système le plus courant, vous avez des VMC autoréglage et des VMC hygroréglable.

La VMC autoréglage est le plus basique. Ce système assure un débit d’air constant dans votre intérieur. Il doit être conçu en prévoyant l’usage que vous ferez de votre habitation et également le nombre de personne de votre foyer.

Son inconvénient est qu’il ne tient pas compte des conditions extérieures comme le vent ou la pluie, n’y des conditions intérieures comme le taux d’humidité.

La VMC hygroréglable se compose de deux classes de VMC : A et B.

  • La VMC Hygroréglable A : Les entrées d’air sont autoréglables, l’air neuf qui rentre varie en fonction de la différence de pression. Le débit des extracteurs se fait en fonction de l’humidité présente dans votre intérieur.

 

  • La VMC Hygroréglable B : Les entrées comme les extracteurs sont équipés de capteurs d’humidité. La régulation se fait en fonction de l’humidité présente. La régulation est donc plus précise.

 

La VMC double flux :

Le principe de la VMC à double flux est de contrôler les pertes de chaleur qui sont dûes à la ventilation.

La VMC à double flux permet de réchauffer l’air neuf qui entre votre habitation grâce à l’air vicié qui sort.

Sur ce type de VMC vous avez deux réseaux de gaine contre un pour les VMC à simple flux.

Vous n’avez plus d’entrée d’air dans chaque pièce. L’entrée d’air neuf pénètre par le toit et passe par des bouches d’insufflation présentent dans chaque pièce. D’où l’utilité d’avoir deux réseaux de gaine.

L’avantage d’une VMC à double flux est que vous pouvez faire des économies de chauffage, mais en revanche sont coût est beaucoup plus cher qu’une VMC à simple flux.

Pour finir que se soit une VMC à simple ou double flux, vous devez effectuer un entretien régulier de votre VMC.

Une VMC avec le temps s’encrasse, du coup elle devient moins efficace, le débit d’air peut être mal régulé et du coup vous risquez d’avoir une augmentation de votre chauffage.

Photo © AndG – Fotolia.com



Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Merci de partager cet article si vous l'avez trouvé sympa, sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Merci d'avance :

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

comment nettoyer une vmc simple flux

Laissez votre commentaire ici :